Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonsoir à toutes et à tous,
Nouvelles du jour concernant les 1607 heures.
 
Pour vous donner un ordre d'idée sur la vision sociale de nos élus : comme me disait une copine de "Sud" dans les écoles maternelles, le taux d'encadrement en périscolaire vient de passer de 1/10 enfant à 1 /14 poursuivant la quête absolue, depuis plus de 10 ans, de diminuer la qualité du service rendu aux usagers.
I have a dream. J'ai rêvé que le DGS relevait le défi d'encadrer 14 maternelles  au repas entre midi et deux (que deux  heures)  pendant  un mois.
On pourrait reparler ensuite du taux d'encadrement. 
 
Mais venons en au sujet de cet article qui nous préoccupe. Les syndicats de la métropole ont rencontré le DGS, le DRH et son adjointe suite aux nombreuses assemblées générales organisées par l'intersyndicale de Toulouse Métropole (plus de mille personnes).  
De nouvelles assemblées générales ont lieu actuellement par l'intersyndicale sur la collectivité  Mairie de Toulouse. On ne peut rien vous cacher. Un mouvement d'ampleur se prépare.
 
Réponse de l'administration aux revendications de l'intersyndicale:
Maintien  des jours de congés : illégal donc non
Maintien des jours d'ancienneté : illégal donc non
Maintien du choix paiement/récup des heures supp : non
Prise en charge du jour de solidarité : illégal donc non
Possibilité d'une orga de travail inférieur à 5 jours par semaine : "les services n'en veulent pas donc non"
Extension des plages variables : on est déjà bien donc non
Libre choix de prise des RTT : pour le bien être des agents non
Evaluation immédiate des métiers pouvant faire l'objet d'une dérogation : c'est déjà fait, PM et DMT donc non
 
A ce jour, l'administration maintien sa position de refus catégorique de négociation avec les représentants du personnel.  Il va donc falloir passer à une étape étape. Ce mouvement s'inscrira dans l'histoire syndicale de la ville et de Toulouse Métropole.  Nous devons montrer collectivement notre capacité à maintenir nos acquis. 10 ans que l'intersyndicale ne s'était pas rassemblée.
 
Le but de ces lignes n'est pas de vous culpabiliser. Simplement de vous responsabiliser. Si vous lisez ces lignes sans prendre part à ce conflit, vous contribuez à l'affaiblissement du syndicalisme, à notre capacité d'être respectés, au sein de nos collectivités. Partout en France des actions s'organisent contre cette loi. Mais les décisions de nos collectivités sont encore plus restrictives et vont au delà de ses prérogatives en recherchant toujours plus d'économie. Et comme par hasard,  le montant prévu économisé correspond à la perte du montant de la taxe d'habitation. Devinez qui va la payer? Devinez qui occupe un poste de Contrôleur Général Economique et Financier de première classe au Ministère de l'Economie et des Finances?
 
Il est temps de ne plus accepter cette dégradation de l'intérêt général. Nous en avons également la responsabilité. Etre fonctionnaire, ce n'est pas uniquement obéir. C'est également être responsable et se poser des questions. Pourquoi le modèle du privé nous parle de la Responsabilité Sociale des Entreprises?  Que veut dire le DGS dans sa première vidéo quant il mentionne que nous devons faire des économies sans avoir fait la moindre apparition dans les services, quand les budgets "fonctionnement" sont diminués depuis plusieurs années de 5%? 
 
Alors, il est temps de se tenir prêt.  Bientôt, l'intersyndicale vous appellera à l'action.
 
Pour en savoir +
 
 PS: SVP, arrêtez de nous souhaiter bon courage quand nous distribuons les tracts. Du courage, nous en avons. Et si nous pouvions vous en donner, nous le ferions. Prenez vous en main, diantre et tenez-vous informés en consultant régulièrement ce blog. Parlez en à vos collègues. L'essentiel est toujours, comme disait Coubertin, de "participer".
Tag(s) : #Actu, #Ingénieurs, Cadres, Techniciens, et Agents de maitrise, #Reduction du temps de travail, #dans les services, #nos droits
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :